Le Forum Hockey

Le Hockey à son meilleur!

TORONTO, ONTARIO –Mardi soir, les Islanders tentaient d’éliminer les Flyers en cinq rencontres. Les hommes d’Alain Vigneault ont toutefois gâché la fête en gagnant ce match par la marque finale de 4 à 3 en première période de prolongation.

 

TORONTO, ONTARIO –Mardi soir, les Islanders tentaient d’éliminer les Flyers en cinq rencontres. Les hommes d’Alain Vigneault ont toutefois gâché la fête en gagnant ce match par la marque finale de 4 à 3 en première période de prolongation.

Aucun joueur n’a réussi à trouver le fond du filet lors du premier engagement entre les deux formations. Les deux gardiens se sont illustrés pour l’occasion.

Josh Bailey a inscrit le premier but de cette partie en se présentant devant le filet de Carter Hart. Le tout est survenu en avantage numérique. Jordan Eberle et Mathew Barzal ont récolté des mentions d’aide sur cette séquence. Claude Giroux a redirigé un tir pour ramener les deux équipes à la case de départ. Philippe Myers et Sean Couturier ont obtenu des points. James van Riemsdyk a profité d’une situation de deux contre un pour offrir une avance à son club. Scott Laughton et Travis Konecny ont amassé des passes sur ce jeu.

Matt Niskanen a fait mal aux Islanders à l’occasion de la troisième période de jeu. Travis Konecny et Kevin Hayes ont entre autres contribué. Brock Nelson a effectué un tir précis afin de réduire l’écart entre les deux clubs. Derick Brassard a créé l’égalité alors qu’il a déposé la rondelle derrière Hart. Il a trouvé une façon de faire suer son ancien entraîneur-chef Alain Vigneault.

C’est Scott Laughton qui a offert la victoire à son organisation en prolongation. Il a fait dévier un tir de la ligne bleue. Ivan Provorov et Claude Giroux ont récolté des mentions d’assistance.

Avec cette victoire, les Flyers restent en vie. Les Islanders de New York mènent la série 3-2 et un sixième affrontement sera nécessaire.

Mathew Barzal quitte le match

Avec quelques minutes à faire au troisième vingt, celui-ci a reçu un bâton tout près de l’œil. Il n’est pas revenu au jeu par la suite. Sa présence pour la prochaine partie est donc incertaine au moment d’écrire ceci.