« Ce soir, j’ai vu mes vrais gars » – S. Beausoleil

Par
Mise à jour le: octobre 21, 2019
(Crédit photo: Foliophoto- Iften Redjah)
Texte par Marie-Pier Cyr

RIMOUSKI, QUÉBEC- C’est une deuxième partie en moins de 48 heures que l’Océanic disputait ce week-end. Après avoir pris la route jusqu’à Québec vendredi, c’était au tour des Remparts d’être à Rimouski.

C’est une rivalité qui ne date pas d’hier. Alors que l’Océanic a gagné à Québec vendredi, les hommes de Patrick Roy sont arrivés à Rimouski prêt. Ces derniers ont ouvert la marque alors que seulement 49 secondes s’étaient écoulées au tableau, le tout en avantage numérique. Quelques minutes plus tard, les visiteurs en ont ajouté un second. Il n’en fallait pas plus aux hommes de Serge Beausoleil pour rebondir. C’est en 2min46 que l’Océanic a marqué trois buts, sans laisser le temps aux Remparts de respirer. Sur les trois buts en si peu de temps, deux d’entre eux sont allé à Cédric Paré. Quelques minutes plus tard, Alexis Lafrenière a pris possession de la rondelle et s’est élancé en échappé. Le gardien a stoppé sans mal Lafrenière, mais une erreur en défensive des visiteurs a amené la rondelle sur le bâton de Dmitry Zavgorodniy, qui a marqué d’un puissant lancé. C’est alors 4-2 pour les locaux, au plus grand plaisir des partisans. C’est une période qui semblait interminable pour les Remparts, qui semblait pris au dépourvu. Le tableau indiquait 1min15 restante au premier engagement, mais Cédric Paré n’avait pas dit son dernier mot. Ce dernier a marqué son troisième de la partie, alors que la première période n’était pas encore terminée. Les hommes de Serge Beausoleil sont rentrés au vestiaire la tête haute, avec une fiche parfaite en avantage numérique et un pointage de 5 à 3.

La deuxième période a été plus tranquille que la première. Les Remparts jouaient de frustration, ce qui a amené des pénalités. Cela a permis aux locaux d’en ajouter un sixième, mais sans plus. La période s’est déroulée rondement et les deux équipes sont rentrées au vestiaire. La troisième période s’annonçait beaucoup plus mouvementée. Alexis Lafrenière a marqué dans les cinq premières minutes, portant la marque à 7-2. Quelques minutes plus tard, Zachary Bolduc a marqué en avantage numérique. À la mi-période, Cédric Paré a inscrit son quatrième en désavantage numérique. Les Remparts tentaient tant bien que mal de déstabiliser les locaux, mais rien à faire. Les hommes de Serge Beausoleil ont remporté le match par la marque de 9-2.

Dans le vestiaire

Serge Beausoleil s’est amené satisfait devant les médias. « Sur la première présence, on pogne une pénalité qui est coûteuse, mais comment les gars ont réagit, comment ils ont été en contrôle. Nous avons donné deux buts rapides, mais les gars n’ont pas paniqué et nous sommes sortis de cette période en avance 5-2. » donne-t-il comme première lecture. Il exprime également que son club a fait honneur à son identité ce soir : « Notre identité à Rimouski c’est de jouer offensivement et à 200 pieds de notre filet. C’est la meilleure façon de procéder. J’ai aimé l’intensité que nous avons déployée en première période, c’était un rouleau compresseur. J’ai bien bien aimé ça. Les gars ont été piqués au vif par les propos des médias à Québec qui focalisaient beaucoup plus sur le fait d’avoir blanchit le premier trio, Lafreniere et tout. Ils ont bien réagi aujourd’hui, ils lisent les journaux eu aussi. » Il conclut en exprimant sa fierté d’avoir vu son équipe tel qu’il l’a toujours vu : « Quand on dirige au-delà de 40 tirs et qu’on en donne même pas 15, j’ai peu de choses à redire dans ce match. Ce soir, j’ai vu mes vrais gars, ils étaient sharp, ils étaient solides. Ils ont créé beaucoup d’offensive. »

 

You must be logged in to post a comment Login

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.