Festival offensif chez l’Océanic

Par
Mise à jour le: septembre 30, 2019

 

Texte par Marie-Pier Cyr

RIMOUSKI, QUÉBEC- C’est le dimanche 29 septembre que l’Océanic lançait officiellement sa saison, après le retrait du chandail de Sidney Crosby. C’est un peu plus de 4000 personnes qui s’étaient donnés rendez-vous dimanche après-midi.

Les partisans avaient encore une fois répondu présent. Alors que les joueurs étaient présentés un à un, Colten Ellis et Alexis Lafrenière ont suscité beaucoup de réaction de la part des spectateurs présents. Alors que Rimouski tournait une page d’histoire en entamant sa 25ème saison, l’organisation avait réunis plusieurs anciens capitaines, passant de Simon Bourque à Jonathan Lavoie, sans oublier le tout premier capitaine, Alan Sirois. Ce dernier à pris la parole et s’est adressé au partisans en disant que c’était un honneur pour lui d’être là, qu’il se sentait à la maison. Ensuite, il a passé le flambeau au capitaine de la présente édition, Alexis Lafrenière.

L’Océanic n’a pas tardé à ouvrir la marque, avec moins de quatre minutes écoulées. Cédric Paré, aidé d’Alexis Lafrenière et Zachary Massicotte, donnait le coup d’envoi face aux Voltigeurs. Cependant, les visiteurs n’ont pas tardé pas à égaliser la marque. La riposte n’a pas tardé pas du côté des locaux, alors que Cédric Paré a inscrit son deuxième filet de la partie. L’Océanic est rentré au vestiaire en avance d’un but sur son adversaire.

Le début de la deuxième période a démontré des adversaires centrés sur la défensive. Cela n’a pas empêché les locaux d’inscrire deux buts supplémentaires en moins de deux minutes. Les Voltigeurs n’ont pas semblé abandonner, eux qui ont multiplié les tentatives en zone de l’Océanic. La période s’est déroulé rapidement, les deux équipes ont fait preuve de discipline. En fin de période, les hommes de Serge Beausoleil en ont ajouté un cinquième en avantage numérique. Les locaux sont rentrés au vestiaire en avance par la marque de 5 à 1.

Le deuxième entracte était bénéfique pour les Voltigeurs, alors qu’ils inscrivaient un deuxième but, alors que seulement 1min23 était écoulée au tableau et qu’ils avaient un joueur en moins. Les visiteurs tentaient bien que mal de soutirer un but supplémentaire à Colten Ellis. C’est dans les cinq dernières minutes que Rémy Anglehart a réduit l’écart des siens. Cependant, le temps défilait trop vite pour les visiteurs, alors qu’ils redoublaient d’ardeur pour en ajouter deux supplémentaires et forcer la prolongation. Steve Hartley a tenté le tout pour le tout en retirant son gardien, avec moins de deux minutes à jouer. Rien à faire, Alexis Lafrenière a marqué dans un filet désert, scellant ainsi l’issu du match. Victoire des locaux par la marque de 6 à 3.

Le prochain match de l’Océanic se déroulera mercredi le 2 octobre, 19h30, alors que les Eagles du Cap-Breton seront en visite au Colisée Financière Sunlife.

Dans le vestiaire

Serge Beausoleil était plus que satisfait de la performance de son équipe : « Je trouve que les gars ont bien réagi. On était très très high après le match de vendredi. Les gars se sont couchés très tard. Ils ont livré une bonne performance, même s’il y a quelques petites choses à corriger. Nous ne ferons pas les fines gueules, c’est six buts que nous avons marqués, nous en avons onze en fin de semaine, quatre gros points, on est content. » exprime-t-il. Alors qu’ils avaient cinq buts au tableau, est-ce qu’ils ont levé le pied? « Je ne sais pas si on a levé le pied, mais on a commencé à jouer de façon un peu moins efficace. C’était vraiment très bien en première et en deuxième période, nous étions sur la rondelle. Nous avons créé de superbes chances de marquer. En troisième, nous avons fait des retours en zone défensive, nous avons commencé à donner des chances de marquer. Nous en avions donné sept chances en deux périodes. » Il semble avoir un club plus offensif que ce qui était attendu. Comment voit-il la situation? « On partira pas en peur, on fait bien les choses en ce moment. Les jeunes grandissent de match en match et il faut continuer de bâtir la-dessus. Il y avait quelques imperfections quand même aujourd’hui, nous avons donné deux ou trois échappées que j’ai moins aimés » conclu-t-il.

You must be logged in to post a comment Login

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.