Le Forum Hockey

Le Hockey à son meilleur!

RIMOUSKI- C’est dimanche le 23 septembre que l’Océanic lançait sa saison 2018-2019. Les visiteurs étaient les Tigres de Victoriaville. C’est dans un amphithéâtre rempli que l’Océanic a écrasé les Tigres 9-0.
(Crédit photo: FolioPhoto)

Texte par Marie-Pier Cyr

RIMOUSKI- C’est dimanche le 23 septembre que l’Océanic lançait sa saison 2018-2019. Les visiteurs étaient les Tigres de Victoriaville. C’est dans un amphithéâtre rempli que l’Océanic a écrasé les Tigres 9-0.

C’est après une cérémonie haute en émotions et en couleur que l’Océanic s’élançait sur la glace, devant 4225 partisans. L’ambiance était survoltée et cela a eu rapidement effet sur les locaux. Après une minute de jeu, Jacob Kelly a marqué le premier but de la saison, sur le premier tir de la partie. Quelques minutes plus tard, Dmitry Zavgorodniy enfilait un second but, suivi rapidement par un but du capitaine, Charle-Edouard D’Astous. C’est donc 3-0 pour les rimouskois après dix minutes de jeu. C’est ce qui a signé la fin de la partie pour Tristan Côté-Cazenave, le gardien des Tigres. C’est Fabio Iacobo qui a pris la relève. Le reste de la période s’est écoulé sans qu’aucune des deux équipes ne marque.

Pour le deuxième vingt, les Tigres semblaient prêts. Malgré leurs efforts défensifs, Mathieu Bizier a trouvé le fond du filet. Seulement 23 secondes plus tard, Jimmy Huntington en a ajouté un cinquième. Plus rien ne va chez les Tigres lorsque Dmitry Zavgorodniy enfile son deuxième du match et le sixième but pour son équipe. Les deux équipes sont rentrées au vestiaire, laissant le pointage à 6-0. Au retour de l’entracte, l’Océanic a ajouté trois buts tôt en ce dernier vingt. Jacob Kelly a marqué son deuxième du match, Anthony Gagnon et Nathan Ouellet ont trouvé également le fond du filet. C’est alors 9-0 pour les locaux, avec encore 14 minutes au tableau indicateur. Les Tigres ne semblaient toutefois pas prêts à abandonner de la sorte. Ils essayaient tant bien que mal de percer le mur qu’était Colten Ellis, mais rien à faire. Ce dernier a multiplié les arrêts spectaculaires et semblait bien déterminer à ne pas laisser partir son jeu blanc. Aider de sa brigade défensive, il a gardé le fort jusqu’à la toute fin. C’est donc une deuxième victoire en moins de 24 heures pour l’Océanic.

Dans le vestiaire

Serge Beausoleil semblait bien heureux de la tournure des évènements. « Ce n’est peut-être pas une puissance dans la ligue, mais ça va être une très bonne équipe. Ils peuvent être dans le milieu du classement. Nous avons joué un fort match aujourd’hui, nous avons bougé la rondelle comme on doit le faire. Nous avons bougé et patiner comme on devrait le faire », explique-t-il en premier lieu. « Je ne me plaindrais pas ce soir. C’est une très grosse sortie, je pense que Colten mérite son blanc ce soir. Il a travaillé fort, il a fait des arrêts spectaculaires à plusieurs occasions. C’est un beau match » ajoute-t-il. Il ne fallait pas passer sous silence la performance du dernier venu, Jacob Kelly. « Il a 70 points à 17 ans, c’était le cinquième meilleur marqueur de sa ligue. Les quatre autres ont 20 ans. C’est un gars avec beaucoup de talent, très dangereux autour du filet. Première présence, premier but. Il a très bien fait ça. Nous avons de la profondeur et nous allons l’utiliser. » exprime l’entraineur-chef. On sent déjà une belle chimie au sein de l’équipe. « À vrai dire, nous n’avons pas pratiqué une seule fois avec l’équipe complète. J’aime beaucoup ce que je vois. On peut bouger les choses, il y a beaucoup d’affinités entre les joueurs. Les gars ont du plaisir et il faut continuer de travailler dans ce sens-là. » L’équipe a connu un très bon week-end, comment le perçoit-il? « J’ai beaucoup aimé notre offensive, mais pas donner de buts, tu te donnes beaucoup de chances de l’emporter. Ce soir, oui nous avons mis des filets, mais, en plus, nous n’en avons pas donné. Ça me dit que nous sommes dans la bonne voie. Autre part, nous mettons beaucoup l’accent sur se tenir loin du banc de pénalité. Avec le temps de possession de rondelle que nous avons eu, pour ce week-end, c’est mission accomplit. » N’est-il pas dangereux de tomber dans un état de laisser aller? « Un des défis que nous avons cette année, c’est justement de se croire trop bon. Nous affrontons une des puissances de la ligue la semaine prochaine, soit Rouyn-Noranda. Ça va être un match extrêmement serré. Il va falloir mettre les compteurs à zéro et être prêt à jouer du très gros hockey, parce que nous allons avoir des points très importants à aller chercher. Il faut s’inspirer de ce que nous avons fait en fin de semaine. » conclu Serge Beausoleil.