Le Forum Hockey

Le Hockey à son meilleur!

RIMOUSKI- C’est le 6 septembre que l’Océanic lançait sa saison 2018-2019, lors du tournoi de golf annuel de la fondation Maurice Tanguay. Pour cette occasion, les médias étaient conviés à une conférence de presse pour mettre en lumière les différentes améliorations apportées par l’équipe administrative.
(Crédit photo: Marie-Pier Cyr/LeForumHockey.com)
Texte par Marie-Pier Cyr

RIMOUSKI- C’est le 6 septembre que l’Océanic lançait sa saison 2018-2019, lors du tournoi de golf annuel de la fondation Maurice Tanguay. Pour cette occasion, les médias étaient conviés à une conférence de presse pour mettre en lumière les différentes améliorations apportées par l’équipe administrative.

C’est Éric Boucher, président et directeur administratif du club, qui a pris la parole en premier lieu. Il a abordé tout d’abord la bonification de l’expérience partisane avec plusieurs nouveautés. On y compte entre autres un match thématique sous le thème du festival d’automne, ancien festival rimouskois qui se tenait durant le week-end de l’Action de grâce. Ce festival a perduré durant 31 éditions, dont la dernière en 2011. « Pour les amateurs de chasse, la soirée nostalgie festival d’automne. Nous allons ressortir des choses du temps du festival. Nous avons aussi un chandail thématique carreauté. » Le club a aussi prévu le 15 décembre une soirée thématique pour les 50 ans de la LHJMQ. « Les festivités sont prévues pour célébrer avec les partisans ». Il y a également le retour du match du 31 décembre, où les joueurs porteront à nouveau le ugly sweater. Le 12 janvier aura lieu un match familial, avec comme thématique celle des superhéros. « Nous essayons d’avoir des trucs vraiment intéressants tout au long de la saison », ajoute le président.

Il a dévoilé également l’investissement majeur du club, soit celui d’un nouveau système de caméra pour les reprises vidéos. « Un système complet de reprises vidéos sur un plan de plus de 10 caméras sera installé, dont 2 caméras mobiles qui créeront une valeur ajoutée à l’animation, permettant notamment de saisir les meilleurs moments d’un match au Colisée Financière Sun Life », explique-t-il. « C’est digne des plus grandes équipes professionnelles » ne manque-t-il pas d’ajouter. « Un tout nouveau système de lumière sera également installé à l’arrière des buts pour créer une expérience unique, avec la fumée, comme nous avons vu au Championnat du monde. On a aimé ça, on a trouvé ça, donc y va avoir de la lumière et de la boucane » explique Éric Boucher en riant.

Un nouvel animateur de foule prendra la relève de Pier-Olivier Lefrançois. Il s’agit de Gabriel Le Marquand Perreault, journaliste et co-animateur de l’émission du matin au 99,9 Rouge. « Nous sommes confiants que sa voix radiophonique plaira aux spectateurs. Nous remercions Pierre-Olivier Lefrançois qui était avec nous l’an passé. Il est maintenant à l’université à Montréal ».

Toujours dans l’optique d’optimiser l’expérience aux spectateurs, le super club bud tiendra plusieurs 5 à 7 avec chansonniers, avant les parties. « Ça connut un fort succès l’an dernier lorsque nous avions eu les quelques évènements, nous avons décidé d’augmenter le nombre de prestations pour alimenter cette ambiance festive avant les parties ». Le directeur administratif confirme également que la microbrasserie Archiabald brassera une bière aux couleurs de l’équipe. La nouvelle bière sera dévoilée au match d’ouverture, le 23 septembre prochain.

« Nous promettons un spectacle aussi grandiose dans les estrades que sur la glace », a affirmé Éric Boucher en conclusion.

Serge Beausoleil, entraineur-chef et directeur-gérant de l’équipe, semblait très impatient de nous parler de son équipe. « Je suis ici pour vous parler de notre édition cet année qui est une édition relevée. On aime notre équipe, on aime les composantes de notre équipe, l’équilibre que nous allons avoir dans cette équipe-là. Nous avons un très beau noyau de 16-17 vétérans aguerri. Ce sont des joueurs qui ont l’expérience de la ligue. Mêmes nos jeunes vétérans de l’an dernier, nos choix de premières ronde, que ce soit Bizier, Ellis ou Lafrenière, ont pris beaucoup de gallon. Ils ont joué des rôles importants l’an passé et vont continuer de le faire », explique-t-il en premier lieu. Il nous a parlé ensuite de sa défensive qu’il considère encore solide cette saison. « Nous avons une défensive qui a accordé le moins de but l’an dernier et qui va continuer d’être très très solide, mené par des gars comme D’Astous et Lepage, entre autre. Colten Ellis toujours devant le filet, qui va s’assurer de donner le moins de filet possible. S’ajoute à lui Pagliarulo, qui a travaillé très très fort et qui a réussi à se tailler un poste comme le second d’Ellis ».

Il n’a pas manqué de parler de la robustesse de son attaque, qui compte plusieurs joueurs de fort gabarit. « Au niveau de l’attaque, nous avons également bonifiés tout ça. J’aime beaucoup notre ligne du centre composé de Huntington, Paré, Bizier et Soucy. C’est une ligne du centre qui est très très solide sur les mises en jeu et imposante physiquement. Nous avons ajouté quelques gabarits autour. Nous avons un bel équilibre entre le talent et la force de frappe ».

Beausoleil n’oublie pas qu’il devra travailler de concert avec tous pour avoir une équipe qui représente bien les valeurs de l’organisation. « Ultimement l’objectif de l’équipe d’entraineurs va être de faire de cette équipe là une équipe très très engagée, très commis au succès de l’équipe. C’est comme ça que nous voulons déterminer les succès de cette année. Il faut qu’à l’interne nous soyons solide et qu’on se tienne, qu’on soit prêt à payer le prix pour cette équipe-là, qu’on ressente le besoin constant de s’améliorer. Nous allons continuer de mettre de l’avant les valeurs de l’équipe, qui sont celles de caractère, de vitesse et d’engagement », ne manque-t-il pas de souligner.

Il ne pouvait passer sous silence que cinq de ses meilleurs prospects sont présentement dans des camps professionnels. « Il y a des gars comme Zavgorodniy qui sont certains de revenir. On espère qu’ils vont connaitre le meilleur camp de recrue possible et peut-être même avoir une invitation au camp principal. C’est toujours ce qu’on souhaite pour nos gars, d’aller acquérir de l’expérience. Dans le cas de nos 20 ans, s’ils créaient une surprise, nous serions contents. Ce que l’on veut, c’est de développés des joueurs pour le circuit professionnel ».

Jouer de façon très robuste mais aussi de façon très intelligente. Pour moi, être fort mentalement c’est le paroxysme de la puissance et de la robustesse. Ce n’est pas de riposter aux coups de l’adversaire, c’est de prendre les coups quand c’est le temps, de distribué des bonnes mises en échec, mais à l’intérieur d’un cadre qui est permis. Se retrouver dans le banc des pénalités, ce n’est pas une bonne robustesse. Nous allons axés nos interventions beaucoup là-dessus cette année. Nous voulons continuer d’avoir une équipe contre qui c’est dur de jouer. Ça fait partit de notre identité. Il faut rester dans les limites de la légalité. Une équipe comme la nôtre, avec le talent qu’on a, si on joue de façon structurée et robuste, mais dans les limites de l’acceptable, on devient une équipe encore plus dangereuse », conclu-t-il.