Le Forum Hockey

Le Hockey à son meilleur!

RIMOUSKI, QUÉBEC - L’Océanic disputait deux parties en moins de 24h. Les visiteurs étaient le Titan d’Acadie-Bathurst et les Tigres de Victoriaville. C’est avec deux victoires que l’Océanic a rejoint l’Armada au premier rang.
(Crédit photo:  Iften Redjah/FolioPhoto/Océanic de Rimouski)

Texte par Marie-Pier Cyr, Chroniqueuse

RIMOUSKI, QUÉBEC – L’Océanic disputait deux parties en moins de 24h. Les visiteurs étaient le Titan d’Acadie-Bathurst et les Tigres de Victoriaville. C’est avec deux victoires que l’Océanic a rejoint l’Armada au premier rang.

Le match de la veille avait tenu les partisans en haleine jusqu’à la dernière minute. Les deux équipes ont bataillées fermement, mais l’Océanic a eu gain de cause en prolongation. C’est avec une victoire que les locaux entamaient ce deux en deux.

Le lendemain, les Tigres s’amenaient sur la glace du Colisée Financière Sunlife. Les Rimouskois, encore motivés de la veille, les attendaient de pied ferme. C’est l’Océanic qui a ouvert la marque, porté par l’avantage numérique qui venait tout juste de se terminer. Les réjouissances furent de courtes durées, puisque les Tigres ont égalisé moins d’une minute plus tard. Les deux équipes ont défendues leur territoire et la période s’est terminée sur cette égalité.

Le second engagement fut haut en hockey de calibre. Les deux équipes allaient et venaient sur la glace. Christopher Innis s’est emparé du momentum pour aller marquer son premier but en carrière. C’est la deuxième fois de la rencontre que l’Océanic détenait l’avance. Toutefois, Vincent Lanoue n’avait pas dit son dernier mot. Il a ramené les siens dans le match quelques minutes plus tard. Les deux équipes tentaient bien que mal de se sauver avec une victoire en temps réglementaire, mais rien à faire. Pour une seconde fois en deux jours, l’Océanic allait en prolongation.

La période de surtemps a donné une foule d’émotions aux partisans encore sur place. Cependant, les deux gardiens ont tenu le fort et ne laissait rien passer. Il a donc fallu prendre le chemin des tirs de barrage. C’est lors de la sixième ronde qu’Alex-Olivier Voyer a donné la victoire aux siens. L’Océanic a remporté ses deux matchs du weekend.

Dans le vestiaire de Serge Beausoleil

Quel est sa première lecture du match? « C’est un match assez fermé, le but que nous avons accordé en troisième période, ça bifurque sur un patin, une malchance. Nous avons eu à tuer un gros avantage numérique sur un coup de bâton accidentel en prolongation. Colten a été solide, les gars ont fait un bon travail en désavantage numérique, bloque une échappée sur un revirement à la ligne bleue adverse. Ils ont été vraiment sensationnel encore ce soir » dit-il. Il ne faut pas passer sous silence le travail des jeunes de 16 ans, qui encore ce soir, ont montrés de quoi ils étaient capables. « L’avenir s’annonce beau pour nous parce qu’on joue, nous avons un de nos 16 ans qui a marqué encore un but ce soir. Les 16 ans dans la ligue, il faut qu’ils jouent. Nos 16 ans, nous les utilisons pas mal » explique le pilote de l’Océanic.

Les unités spéciales ont bien fait le travail en désavantage numérique, 4/5 dans le match de cet après-midi « C’est un boulot qui est partagé par tous les gars qu’on utilise, les attaquants, les défenseurs. Encore D’Astous un gros match ce soir, Stewart, McFalls, MacKinnon, c’est notre première unité, mais il y a des gars qui commencent à amener de l’eau au moulin. On pense entre autres à Bizier, Innis, Forest. À l’attaque, on a des gars comme Denis qui participe à ça aussi donc, tout le monde se partage un peu les responsabilités, c’est vraiment encourageant. Évidemment, j’aurais aimé qu’on en ait un peu moins, mais cinq ce n’est pas tranché non plus » conclu l’entraineur-chef.