Le Forum Hockey

Le Hockey à son meilleur!

RIMOUSKI, QUÉBEC- C’est dimanche le 8 octobre que l’Océanic affrontait les Wildcats de Moncton, qui mène le classement des maritimes, tout en étant deuxième au classement général. C’est un match serré qui attendait les partisans présents. Le tout s’est soldé par une victoire de 4-3 des Rimouskois en prolongation.

Texte par Marie-Pier Cyr, Chroniqueuse

RIMOUSKI, QUÉBEC- C’est dimanche le 8 octobre que l’Océanic affrontait les Wildcats de Moncton, qui mène le classement des maritimes, tout en étant deuxième au classement général. C’est un match serré qui attendait les partisans présents. Le tout s’est soldé par une victoire de 4-3 des Rimouskois en prolongation.

Les locaux, fidèles à leurs habitudes, n’ont pas tardé à faire lever la foule. Moins de deux minutes après le début de la partie, Alexis Lafrenière a inscrit son troisième filet cette saison. Les visiteurs ont profité d’un avantage numérique, peu de temps après le but des locaux. C’est Jeremy Mckenna qui a égalisé pour les siens. Quelques minutes se sont écoulées au tableau indicateur avant que l’Océanic ne profite d’un avantage numérique. Moins de dix secondes après le début de ce dernier, Wilson Forest a marqué pour les siens. Trois minutes plus tard, ce fut au tour de Charles-Édouard D’Astous d’ajouter un troisième but pour les siens. Alors que la sirène de fin de période eut retenti, les esprits se sont échauffés. Il a fallu plusieurs minutes aux arbitres pour décider des pénalités qui seraient décernées. L’Océanic a tout de même retraité au vestiaire en avance, par la marque de 3 à 1.

La deuxième période fut parsemée de pénalités en tout genre. Les esprits ont commencé à s’échauffer de part et d’autre. Les pénalités se sont succédées. C’est Jakob Pelletier qui a ravivé la flamme chez les Wildcats en inscrivant un but à quatre contre quatre. La période s’est terminée comme elle avait commencée, soit avec des pénalités après le sifflet.

La troisième période fut pratiquement identique à la seconde. Les pénalités se sont enchaînées, laissant peu de temps aux équipes de jouer à cinq contre cinq. C’est Liam Dunda qui a égalisé la marque pour les visiteurs. Les deux équipes ont tenté tant bien que mal d’éviter la prolongation, mais rien à faire. La prolongation s’est avérée nécessaire. Cependant, les locaux ont eu besoin de moins de deux minutes pour voler la victoire.

C’est donc une victoire de 4-3 en temps supplémentaire pour l’Océanic. Le prochain match aura lieu mercredi le 11 octobre, à 19h30, alors que les Voltigeurs seront de passage au Colisée Financière SunLife.

Dans le vestiaire de Beausoleil

C’est une cinquième partie de suite pour l’Océanic avec au moins un point au classement. Voici son bilan de rencontre :

«Un match en deux temps. La première période, nous avons été excellents. Nous avons joué notre identité, notre vitesse, et au filet, nous bougions la rondelle ultra rapidement. En deuxième période, les nombreuses pénalités ont coupé notre rythme, mais bon, nous n’avons qu’à nous regarder dans le miroir. Les arbitres ont été plus exigeants sur certaines actions. C’est à nous à s’ajuster et à faire preuve d’intelligence,

ce que nous n’avons pas fait ce soir. Nous ne l’avons pas plus fait en troisième. Il y a eu de nombreuses mauvaises pénalités. Cependant, il y a des erreurs d’interprétation. [Yannik] Bertrand a eu une pénalité en fin de période. Il n’était pas sur la glace. Je pense que nous pouvons tous mieux jouer.», s’est exprimé en premier lieu l’entraîneur-chef des locaux. Avant que les pénalités ne surviennent, ils étaient en plein contrôle. «Exact! nous avons joué du hockey très solide. C’est le genre de hockey qu’on veut voir. C’est sûr que ce n’est pas toujours évident de jouer trois périodes. En même temps, il y a une bonne chose là-dedans, c’est que nous avons trouvé une façon de l’emporter ce soir. Il faut dire « merci » aux poteaux du but de Colton Ellis.», ajoute-t-il.

Serge Beausoleil signe un 406e match en tant qu’entraîneur-chef. Il est celui qui a chapeauté le plus de matchs au sein de l’histoire de l’équipe. Il en reste plusieurs à venir sans aucun doute. «Vous me l’apprenez ce soir! C’est plus que du plaisir pour moi. C’est une des organisations les plus prestigieuses. Pour moi, c’est un honneur d’évoluer derrière ce banc-là, de cette équipe-là. J’espère continuer à y contribuer, mais je vous dirais que c’est un nombre qui est assez impressionnant pour moi. Bien franchement, les succès de l’équipe passent par nos joueurs, nous allons continuer de les convaincre de jouer du bon hockey.», conclua Beausoleil.