Le Forum Hockey

Le Hockey à son meilleur!

WASHINGTON- Une des plus grandes rivalités de la Ligue nationale de hockey s’affrontait mercredi soir au Verizon Center. Effectivement, les Penguins et les Capitals se retrouvaient pour un duel d’une grande importance. C’est finalement la bande à Ovechkin qui a eu le dessus grâce à un gain par la marque de 7 à 1.
(Crédit photo: Commons/Wiki)

Texte par Olivier Maurice, Chroniqueur

WASHINGTON- Une des plus grandes rivalités de la Ligue nationale de hockey s’affrontait mercredi soir au Verizon Center. Effectivement, les Penguins et les Capitals se retrouvaient pour un duel d’une grande importance. C’est finalement la bande à Ovechkin qui a eu le dessus grâce à un gain par la marque de 7 à 1.

Lors du premier engagement, T.J. Oshie a ouvert la marque en inscrivant son septième filet de la campagne, cette fois en désavantage numérique. Jay Beagle a récolté une mention d’aide sur cette séquence. Puis, vers la fin de la période, Washington s’est démarqué une nouvelle fois avec deux buts. Nicklas Backstrom et T.J. Oshie ont été les marqueurs respectifs. Matt Murray a dû quitter la rencontre à la suite d’une blessure. Il a repoussé 12 rondelles sur un total de 14 lancers.

Marc-André Fleury a ainsi terminé les dernières secondes du premier vingt et il a amorcé les 40 dernières minutes réglementaires. Dimitry Orlov a trouvé le fond du filet pour une première fois depuis le début de la saison régulière, ce qui a donné une priorité de quatre filets à son organisation. Marcus Johansson et Nicklas Backstrom ont obtenu des passes sur ce jeu.

À l’occasion de la dernière période à Washington, Justin Williams, Alexander Ovechkin, Phil Kessel et Nicklas Backstrom ont réussi à démontrer tout leur talent en étant les buteurs de leur formation. Backstrom termine la soirée avec deux buts et trois mentions d’aide.

Fleury a réalisé 20 arrêts sur une possibilité de 25, ce qui n’est pas très satisfaisant dans de telles circonstances.

Quant à Braden Holtby, il a connu une excellente partie avec 24 arrêts sur un grand total de 25 tirs.

Les Pens subissent alors un revers assez humiliant à l’étranger, une rare habitude pour les derniers champions de la Coupe Stanley.