Le Forum Hockey

Le Hockey à son meilleur!

NEWARK, NEW JERSEY – Mardi soir, alors qu’ils rendaient hommage à Martin Brodeur en retirant son chandail, les Devils du New Jersey ont trouvé le moyen de mettre fin à une séquence de trois revers. Ils l’ont emporté 2 à 1 sur les Oilers d’Edmonton.
(Crédit photo: Wiki)

Texte par Marie-Hélène Fortin, Chroniqueuse

NEWARK, NEW JERSEY – Mardi soir, alors qu’ils rendaient hommage à Martin Brodeur en retirant son chandail, les Devils du New Jersey ont trouvé le moyen de mettre fin à une séquence de trois revers. Ils l’ont emporté 2 à 1 sur les Oilers d’Edmonton.

L’avantage numérique des Devils a été efficace en produisant les deux buts de la soirée. Adam Henrique et Reid Boucher ont tous deux inscrit un but et une passe.

Henrique a ouvert la marque à 10:33 de la première période en enfilant l’aiguille sur un retour de lancer de Reid. Travis Zajac a récolté l’autre mention d’aide. Il s’agissait d’un 18e filet pour Henrique, cette saison.

Les Oilers ont aussitôt répliqué. Un peu plus d’une minute plus tard, soit à 11:39, Connor McDavid et Benoit Pouliot ont mis la table pour Jordan Eberle, qui a marqué son 15e but de la campagne.

Puis, au troisième vingt, le duo Henrique-Reid a remis ça, une fois de plus en avantage numérique. Cette fois c’est Reid qui a déjoué le gardien Cam Talbot. Henrique et Tyler Kennedy ont inscrit les mentions d’assistance.

Dans la victoire, le gardien Cory Schneider a réalisé 19 arrêts. Son vis-à-vis, Cam Talbot, a stoppé 24 rondelles.

Edmonton a ainsi encaissé une troisième défaite de suite.

La cérémonie

Martin Brodeur a fait l’objet d’une cérémonie d’environ une heure où plusieurs gros noms étaient présents.

Tout d’abord, ses frères et sœurs ainsi que sa femme et ses 5 enfants étaient sur place. Sa mère regardait le tout depuis Montréal.

On comptait ensuite parmi les invités la haute direction de l’organisation des Devils, le commissaire de la ligue Gary Bettman, plusieurs de ses anciens entraîneurs (Jacques Caron, Jacques Lemaire, Larry Robinson et Pat Burns représenté par sa femme), l’ancien directeur-général Lou Lamoriello, d’anciens coéquipiers dont les chandails ont tous été retirés (Scott Stevens, Scott Nierdermayer et Ken Daneyko) et finalement tous les joueurs de la présente édition des Devils portant un chandail numéro 30.

Un montage vidéo des moments forts de sa carrière a été présenté avant que plusieurs invités ne prennent la parole. Tout au long de la cérémonie on pouvait entendre les partisans scander « Marty! Marty! »

Le commissaire Gary Bettman, son ancien coéquipier Ken Daneyko, la haute direction des Devils, son ancien coéquipier toujours actif Patrik Elias et Lou Lamoriello ont tour à tour fait l’éloge de Brodeur. Tous s’entendaient pour dire qu’il était un joueur exceptionnel, mais aussi une personne exceptionnelle. Son positivisme, son calme, le respect de ses coéquipiers et sa passion pour le jeu ne sont que quelques qualités qui ont été mentionnées.

Lorsqu’est venu le temps pour Brodeur de prendre la parole, les partisans lui ont réservé une ovation debout. Il a remercié toutes les personnes qui ont travaillé dans l’ombre au cours de toutes ces années (préposés à l’équipement, thérapeutes, médecins), il a remercié tous ses coéquipiers au cours des années pour leurs performances et leurs sacrifices, il a remercié sa famille (en français), dont son défunt père Denis Brodeur, et il a remercié ses fans sous un tonnerre d’applaudissements.

Puis, une fois son chandail suspendu dans les hauteurs du Prudential Center, il a quitté sans artifices, en saluant la foule comme à son habitude.

Adam Henrique a trouvé les mots justes dans le montage vidéo pour exprimer le grand gardien qu’il a été : « Son nom est partout dans le livre des records. »