Le Forum Hockey

Le Hockey à son meilleur!

RIMOUSKI- L'Océanic disputait deux parties en moins de 24 heures. Le premier duel les amenait sur la route, alors qu'ils affrontaient les Tigres, à Victoriaville. Le deuxième duel était à la maison, alors qu'ils recevaient les Cataractes de Shawinigan.
(Crédit photo : Stéphane Fournier | Océanic de Rimouski)

Texte par Marie-Pier Cyr, Chroniqueuse Hockey Junior

RIMOUSKI- L’Océanic disputait deux parties en moins de 24 heures. Le premier duel les amenait sur la route, alors qu’ils affrontaient les Tigres, à Victoriaville. Le deuxième duel était à la maison, alors qu’ils recevaient les Cataractes de Shawinigan.

Lors du premier duel, les Rimouskois étaient prêts. Les hommes de Serge Beausoleil savaient que les prochaines 24 heures seraient éprouvantes, mais ils ne le firent pas sentir sur la glace. C’est beaucoup de nervosité et de maladresse qui empêchera les visiteurs de prendre les devants.

C’est deux retours qui ont coûté la première période aux hommes de Serge Beausoleil. Les auteurs des buts chez les Tigres ont été Mathieu Ayotte et Jimmy Huntington. La deuxième période ne fut guère mieux. Beau Rusk a fait dévier la rondelle dans son propre filet, donnant l’avance 3-0 aux Tigres. Alexandre Goulet fut crédité du but. Plus rien n’allait, alors que les Tigres ont explosé en fin de période. Ils ont inscrit trois buts dans les quatre dernières minutes de jeu, pour porter la marque 6-0. Marc Beckstead, Mathieu Ayotte et Maxime Comtois  ont été crédité des buts.

Le début de la troisième période fut profitable pour les visiteurs. Alex-Olivier Voyer a profité d’un avantage numérique pour ouvrir la marque pour l’Océanic. Les hommes de Serge Beausoleil ont tenté tant bien que mal de marquer d’autres buts. Cependant, Olivier Tremblay semblait déterminer à ne pas laissé passer un but de plus. Les Tigres ont volé la victoire, au compte de 6-1

Cataractes vs Océanic

C’est après dix jours d’absence que l’Océanic a sauté sur la glace du Colisée Financière SunLife. Les deux équipes ayant fait de la route, tous s’attendaient à un départ plus lent. Il n’a fallu que sept minutes aux visiteurs pour ouvrir la marque. C’est Brandon Gignac, aidé d’Alexis D’Aoust et de Giovanni Fiore, qui a ouvert la marque. La réplique n’a pas tardée du côté des Rimouskois. C’est Alexandre Grisé qui est parvenu à déjouer Antoine Samuel. Il inscrivait donc son premier but dans la ligue. L’Océanic a, par la suite, profité de deux avantages numériques, toutefois, sans capitaliser. Les deux équipes sont rentrées au vestiaire à égalité.

La deuxième période fut à l’image de la première. Chaque équipe s’est inscrite au pointage. Pour l’Océanic, ce fut Samuel Laberge et pour les Cataractes, Alex Pawelczyk. Au bout de 40 minutes, c’était  toujours l’impasse, 2 buts de chaque côté.

Le troisième engagement a débuté en force pour les visiteurs, eux qui ont eu besoin de moins de six minutes pour prendre l’avance. L’Océanic n’avait pas dit son dernier mot et attendait près de la mi-période pour s’illustrer. C’est deux buts en moins de 28 secondes qui ont donné des ailes, mais surtout l’avance aux hommes de Serge Beausoleil. Tyler Boland et Dylan Montcalm furent crédités des buts. L’Océanic avait donc une avance d’un but, avec encore dix minutes à faire. Les Cataractes ont tout tenté pour égaliser, mais sans succès. Les Rimouskois l’ont emporté en temps règlementaire par la marque de 4 à 3.

Dans le vestiaire

Serge Beausoleil semblait très heureux de la performance des siens. « Les gars devaient revenir après le match d’hier parce qu’on était pas satisfait. Je suis très très fier des gars ce soir, nous avons été une machine de hockey. Nous avons donné plus de chance de marquer, mais nous avons travaillé très fort tout le match. C’est un peu l’identité de notre équipe, c’est ce que l’on veut montrer à nos jeunes. C’est ce qu’on a vu ce soir. », nous donne-t-il comme première lecture. « Charles-Antoine se bat devant le filet, il est combatif. C’est ce qu’on lui demande, il travaille très fort dans les entraînements. En ce moment, il progresse beaucoup. Ce soir c’est une grosse victoire et il la mérite. », explique-t-il, à propos de son jeune gardien de 17 ans. Mais qu’en est-il de Louis-Philippe Guindon? Est-ce qu’on le laisse sur le banc pour le protéger des blessures en vue d’un éventuel échange? « Guindon, dans les deux derniers match, n’a pas joué du hockey comme il est capable de le faire. C’est pour ça que ce soir, il n’était pas là, devant le filet. C’est tout. Au moment où on se parle, Guindon fait encore partie de l’Océanic. » a-t-il conclu.

Nous avons aussi pu s’entretenir avec le défenseur vétéran, Simon Bourque. « Nous avons offert une très bonne performance aujourd’hui. Hier, ç’a été un match plus difficile au retour des Fêtes, mais là, nous pouvons être très contents. », a-t-il expliqué. « Ils ont de très bons attaquants, mais nous avons eu de très bons défenseurs ce soir. À la défense, nous pouvons être très fiers, car nous avons travaillé plus fort que leurs attaquants. », a-t-il résumé.