Le Forum Hockey

Le Hockey à son meilleur!

GATINEAU – Le centre de 37 ans a annoncé, lundi, par le biais d’une chronique parue dans le quotidien Le Droit, qu’il accrochait ses patins. L’annonce officielle se fera mardi, lors d’une conférence de presse qui se tiendra à Philadelphie.

 

(Crédit photo: Archives/LeForumHockey.com)

GATINEAU – Le centre de 37 ans a annoncé, lundi, par le biais d’une chronique parue dans le quotidien Le Droit, qu’il accrochait ses patins. L’annonce officielle se fera mardi, lors d’une conférence de presse qui se tiendra à Philadelphie.

Brière a choisi de mettre un terme à sa carrière de hockeyeur afin de pouvoir passer plus de temps avec ses enfants. Il affirme que c’est une décision longuement réfléchie.

« En fait, l’idée a commencé à germer dans mon esprit l’hiver dernier, quand j’étais au Colorado. Je me trouvais loin de mes enfants, qui étaient restés à Philadelphie. […] Cet été, plus je passais du temps avec eux, moins je me voyais quitter la maison une fois de plus et repartir la machine pour une autre saison. »

Il tient à être présent dans la vie de ses trois garçons, Caelan 17 ans, Carson bientôt 16 ans et Cameron 14 ans.

Il assure qu’il s’agit là de la seule raison pour laquelle il se retire du circuit Bettman.

« J’étais bien conscient de la situation dans laquelle je me trouvais. Avec la saison que nous avons connue l’an dernier, avec mon temps de glace qui a été limité au sein d’une formation qui a raté les séries… Je réalise qu’il n’aurait pas été facile pour moi de me trouver un autre job dans la LNH. Ça n’a pas influencé ma décision. »

Il déclare ne pas avoir de projet autre que passer du temps avec sa famille pour l’instant, mais il avoue qu’il aimerait éventuellement s’impliquer au sein des Flyers de Philadelphie.

Le Gatinois d’origine prend donc sa retraite après 17 saisons dans la LNH. En 973 matchs de saison régulière, il aura marqué 307 buts et inscrit un total de 696 points. Il aura ajouté 53 buts et 116 points en 124 rencontres de séries éliminatoires.

« Il est vrai que mon but ultime n’a pas encore été atteint. Je n’ai toujours pas remporté la coupe Stanley. Quand je regarde rapidement, je me dis que je peux être fier de ce qui a été accompli jusqu’à maintenant », conclu Brière.

Une belle carrière

Après une saison passée dans l’uniforme des Forestiers d’Amos dans la ligue midget AAA en 1992-93, il se joint à la nouvelle équipe du circuit, soit l’Intrépide de Gatineau, pour le début de la saison 1993-94. L’équipe remporte le championnat des séries éliminatoires en grande partie grâce au jeune Daniel Brière, 16 ans. Avec 32 points inscrits en séries d’après-saison, il est nommé joueur le plus utile à son équipe.

Il porte ensuite l’uniforme des Voltigeurs de Drummondville dans la LHJMQ de 1994 à 1997. Il récolte 416 points, dont 170 buts, en 198 parties.

Il met également la main sur le Trophée Michel Bergeron et sur le Trophée Marcel Robert en 1994-95, respectivement remis à la recrue offensive de l’année et au joueur qui combine les meilleurs résultats sportifs et scolaires.

En 1995-96, il est nommé meilleur buteur de la LHJMQ et meilleur pointeur de l’ensemble des trois ligues juniors du Canada.

À l’été 1996, il est repêché en première ronde (24e au total) par les Coyotes de Phoenix.

En 1996-1997, il est élu joueur ayant le meilleur esprit sportif de la LHJMQ.

À sa première saison chez les professionnels avec les Falcons de Springfield (club-école des Coyotes), en 1997-98, il remporte le Trophée Dudley « Red » Garret, remis à la recrue de l’année dans la LAH.

Brière joue son premier match dans la LNH le 19 mars 1998, en Arizona. Il marque son premier but dans le circuit Bettman deux jours plus tard, à Los Angeles.

Il passe sa première saison complète avec les Coyotes en 2001-2002. Il inscrit 60 points, dont 32 buts, en 78 rencontres.

Le 10 mars 2003, survient un échange qui lancera sa carrière dans la LNH pour de bon. Les Coyotes l’échange contre Chris Gratton aux Sabres de Buffalo. Dès la saison 2005-06, il partage le titre de capitaine avec son coéquipier Chris Drury.

Lors du lock-out en 2004-2005, il se joint au CP Berne, en Suisse.

Il connaît la meilleure saison de sa carrière en 2006-07 avec une impressionnante récolte de 95 points, dont 32 buts. Cette même année, il est élu joueur par excellence du Match des Étoiles avec un but et 4 mentions d’aide.

Il se trouve donc dans des conditions idéales pour négocier une nouvelle entente en 2007, alors qu’il devient joueur autonome sans compensation à l’âge de 29 ans. Il fait l’objet de beaucoup de convoitise. C’est finalement les Flyers de Philadelphie qui ont l’honneur de l’accueillir dans leurs rangs avec un contrat de 8 ans et 52 millions. Les partisans du Canadien lui en ont voulu, à Brière. Selon les médias, le Tricolore avait offert 6 ans et 42 millions pour ses services.

Lors des séries éliminatoires de 2010, Brière domine au chapitre des marqueurs de l’équipe avec 30 points en 23 parties. Malheureusement, les Flyers s’inclinent en finale de la Coupe Stanley devant les Blackhawks de Chicago.

À l’été 2013, Philadelphie prend la décision de racheter son contrat en raison de sa baisse de production. Il n’a réussi qu’à inscrire 16 points lors de la saison 2012-13. Il a été ralenti par deux commotions cérébrales subies au cours des deux dernières campagnes. C’est ainsi que Brière se joint finalement au Canadien de Montréal, à 36 ans, le 4 juillet 2013 pour deux ans et 8 millions.

Après une récolte de 25 points en 69 parties, le vétéran centre est échangé à l’Avalanche du Colorado le 30 juin 2014 en retour d’un autre québécois : Pierre-Alexandre Parenteau.

Il a amassé 8 buts et 4 mentions d’aide en 57 matchs au cours de sa dernière saison.

Daniel Brière a joué son dernier match dans la LNH le 11 avril 2015 à Denver.

Marie-Hélène Fortin (Chroniqueuse)
LeForumHockey.com © 2015