Géographie variable

Par
Mise à jour le: octobre 28, 2016
(Crédit photo: pixabay.com)

Texte par Daniel Marier, Chroniqueur

Vous savez! Je suis un fidèle partisan des canadiens depuis presque 40 ans. J’avais cinq ans quand j’ai commencé à suivre. J’aurais bientôt 44 ans. Si je compte, grâce à mes doigts, ceux de ma blonde, mon fils et mes orteils, cela donne 39 ans de partisannerie tricolore, et trois coupes Stanley (1979, m’en souviens que peu, 1986 et 1993). Je suis aussi un grand amateur de hockey en général. Pour tous les souvenirs de mon enfance, la présence d’une équipe à Québec me manque, grandement d’ailleurs.

En fait, le CH voulait toujours être meilleur que les Nordiques. Et la compétition, tant dans la bière, les journaux et sur la glace, cela pousse toujours vers l’excellence et le surpassement. Depuis le départ des Nordiques, le CH n’est plus l’ombre de lui-même. Les « rivalités » avec Ottawa n’ont pas marqué comme les bonnes vieilles chicanes de famille du 31 décembre entre les partisans du CH et des Nordiques, avant le Bye Bye, l’un des nombreux derniers de Dominique Michel… Rien n’accote cette rivalité. Même pas Yankees- Red Sox., au baseball.

L’annonce de l’arrivée de Las Vegas était prévisible. C’était la volonté de la LNH et de son commissaire de devenir le premier sport majeur en Amérique du Nord, à s’installer dans la capitale du jeu, résidence secondaire de Céline Dion….. Ce qui m’a agacé, ce sont les raisons pour le refus d’inclure les Nordiques. Déséquilibre Est-Ouest, notamment.

Par la suite, et depuis, je me suis toujours questionné afin de savoir si toutes les options avaient été considérées pour considérer le retour des Nordiques de Québec, en direct du Centre Vidéotron, dans la Ligue Nationale de Hockey.

La LNH distribue ses équipes dans des divisions et des conférences en séparant l’Est de l’Ouest. Sans vouloir prétendre avoir la réponse idéale, j’ai réfléchi à une idée. Utiliser une géographie variable. Pourquoi ne pas séparer le Nord du Sud? Possible? Hum, peut-être. Voici mon idée. Les équipes de la LNH sont réparties dans 4 fuseaux horaires : L’Est, le Centre, les Prairies et le Pacifique. En incluant les équipes (ne saignez pas des yeux, j’inclus les Nordiques dans mon exercice) par fuseau, nous aurions :

16 équipes du NORD

Heure du Pacifique : Vancouver, San Jose.

Heure des Prairies : Edmonton, Calgary.

Heure du Centre : Winnipeg, Minnesota, Chicago.

Heure de l’Est : Québec, Ottawa, Montréal, Toronto, Buffalo, Détroit, Boston, Pittsburgh, Philadelphie

16 équipes du SUD

Heure du Pacifique : Las Vegas, Los Angeles et Anaheim

Heure des Prairies : Denver et Phoenix.

Heure du Centre : St-Louis, Nashville, Dallas

Heure de l’Est : Colombus, New Jersey, New York Rangers, New York Islanders, Washington, Caroline, Tampa Bay et Floride.

Avec ma suggestion, toutes les équipes auraient à jouer d’un océan à l’autre au sein de leur association. Par exemple, les équipes du Nord pourraient s’affronter 4 fois, donc 60 matchs, et il y aurait 22 contre l’autre conférence, selon un système du style de la NFL, en opposant des clubs aux forces similaires.

C’est une idée, à développer, avec la chance de revoir des rivalités pancanadiennes et le retour des Nordiques. Rêvons mes amis, rêvons….

You must be logged in to post a comment Login

Laisser un commentaire