Bergevin : Quel est son plan maintenant?

Par
Mise à jour le: juin 23, 2016
(Crédit photo: Wikimedia)

Texte par Daniel Marier, Chroniqueur

Dans cette nouvelle chronique, je vous ferai part de mes questionnements sur le plan que prendra Bergevin pour amener le CH vers sa 25 e conquête de la Coupe Stanley, le Saint Graal de tous les trophées de sports professionnels.

Depuis son arrivée à la tête du département Hockey, en mai 2012, les attentes sont toujours en attente. Celui qui avait un plan de 5 ans pour gagner la Coupe Stanley, arrive à la 5e année de ce plan.

Je lui reconnais une certaine constance. Il n’a pas échangé de choix et de prospect pour garnir immédiatement son club d’un vétéran de location, mis à part un Vanek, qui a donné ses derniers bons coups de patin dans la LNH avec le CH, avant de quitter plus riche vers le Minnesota, pour devenir un joueur de hockey surestimé et surpayé. L’autre constance de cet homme est d’avoir ajouté beaucoup de profondeur dans ses joueurs de soutien et dans les défenseurs. Qui se souvient du prix que le CH a payé pour Dale Weise, qui nous fut fort utile? Hum… Raphael Diaz, qui vient de passer la dernière année la ligue américaine! Dale Weise, malgré un passage décevant dans la ville des vents, pourrait obtenir un contrat 3 ou 4 millions par année, selon certaines sources.

On peut voir que le plan de Marc Bergevin vise à développer son équipe, à priori par l’intérieur. Il laisse pousser des Gallagher, Galchenyuk, McCarron, Scherbak et autres jeunes pour venir appuyer son noyau, composé de Pacioretty, Subban et Price.

Malgré tous les jugements de gérants d’estrade qui font des changes sur leur PS 4 ou leur XBOX One, le travail de Bergevin, je le trouve bon et fort acceptable. Échanger Subban, n’est pas une option, selon moi. Il a du caractère. Il faut l’encadrer tel un étalon, et nous gagnerons le Derby du Kentucky.

Le vrai problème de Marc Bergevin, c’est le marché de Montréal. Montréal est suivi par plus de journalistes, gérants d’estrade et paparazzis que toutes les autres équipes réunies. Tout est analysé et les attentes sont grandes. Pour résister comme il le fait, il a la couenne dure. Il serait facile de succomber à la pression populaire dans un marché aussi fébrile, fidèle et exigeant que celui des fans du CH.

Selon moi, Marc Bergevin est en train de reconstruire cette équipe tout en respectant la philosophie de l’équipe, celle que l’on nous annonce annuellement, lors du tournoi de golf du CH : faire les séries années après années.

Est-ce que Bergevin va repêcher Pierre-Luc Dubois en s’avançant au repêchage? Dans un autre texte, je vous parlerai, à l’aube du repêchage, du dangereux destin de Pierre-Luc Dubois.

En terminant, je demeure confiant que Marc Bergevin réussira à son rythme, dans le cadre des paramètres corporatifs de l’entreprise et selon ses idées. Je ne m’attends pas à un grand changement via une transaction fracassante ou une signature de joueur automne vedette (Stamkos). Je m’attends à ce que le changement vienne de l’intérieur et du développement de ses joueurs.

In Marc We Trust.

Un Commenaire

  1. Pingback: Le destin de Pierre-Luc Dubois - Le Forum Hockey

You must be logged in to post a comment Login

Laisser un commentaire