La GMHL, une ligue à découvrir

Par
Mise à jour le: novembre 2, 2015
(Crédit photo: Facebook | Benjamin Piché)

Texte par Justin Gervais, Rédacteur en chef et Chroniqueur

BRADFORD, ONTARIO- La GMHL est une ligue de hockey junior qui a bonne réputation en Ontario, mais est méconnue au Québec. Cette semaine, nous vous faisons découvrir cette ligue.

Fondée en 2006, la GMHL compte désormais 32 formations à ses rangs, dont une au Québec, le Temiscaming. Au début, il n’y avait que 7 équipes. Bradford Rattlers, Deseronto Thunder, King Wild, Nipissing Alouettes, Richmond Hill Rams, South Muskoka Shield et Toronto Canada Moose. Plusieurs anciens joueurs de cette ligue ont fait un passage en NCAA, en hockey junior majeur, et ont parfois représenté leur pays au championnat mondial de hockey.

LeForumHockey.com a eu la chance de s’entretenir avec Benjamin Piché, joueur pour les Bulls de Bradford. Lors de notre entrevue, il a été question de la GMHL, mais aussi de son parcours et ses plans futurs en tant que joueur.

LFH = LeForumHockey, BP= Benjamin Piché

LFH: Depuis combien de temps joues-tu au hockey?

BP: Je joue au hockey depuis l’âge de 3 ans! Ça fait donc maintenant 15 ans!

LFH: Récemment, tu as rejoins les rangs des Bulls de Bradford, équipe en Ontario. Pourquoi avoir choisi cette équipe?

BP: J’ai choisi cette formation, parce que je crois que c’est pour moi, la meilleure organisation pour mon développement. Ils ont envoyé beaucoup de joueurs dans les rangs universitaires américains ou professionnels en Europe. Ils ont remporté  la Russel Cup il y a 2 ans. Après une année de reconstruction, je crois qu’on est fin prêt pour une autre conquête de la coupe!

LFH: Parles-nous un peu de la GMHL, quel est le niveau de cette ligue?

BP: C’est une ligue junior A tier 2, ce qui est comparable au junior AAA au Québec.

LFH: Envisages-tu une carrière professionnelle comme joueur? Si oui, aimerais-tu mieux jouer en Europe ou en Amérique du Nord?

BP: Mon objectif est professionnel en Europe, mais j’aimerais bien jouer dans la East Coast League, ou une autre ligue de haut niveau.

LFH: Trouves-tu cela difficile de jouer en Ontario, loin de ta famille?

BP: Au début c’était très difficile pour moi de m’adapter. Je ne parlais pas anglais. Mais maintenant, ça va beaucoup mieux, mon anglais est presque parfait, et je me suis super bien adapter à ma nouvelle vie.

 

LFH: Souvent, les hockeyeurs portent leur numero chanceux sur leur chandail. Est-ce ton cas, ou cela ne t’importes peu?

 

BP: Mon numéro chanceux est le 13. Malheureusement un vétéran le portait déjà j’ai donc opté pour le numéro 4!

 

LFH: Dernière question, trouves-tu que la GHML est méconnue, et est-ce que des joueurs connus y ont joué?

 

BP: La GMHL est une ligue indépendante, donc elle est peu connue au Québec, mais avec plus ou moins 32 formations à travers la région de Toronto, la ligue est très connue en Ontario. Et je peux nommer Nikita Jevpalovs, qui a évolué ici et qui a ensuite récolté 100 points avec l’Armada de Blainville- Boisbriand. Récemment, il a signé un contrat avec les Sharks de San Jose, dans la LNH.

 

Bonne saison à Benjamin, et nous vous invitons à venir lire ses chroniques tout au long de l’année sur les Blackhawks de Chicago, sur LeForumHockey.com!

You must be logged in to post a comment Login

Laisser un commentaire